Les professionnels libéraux n’exerçant pas au sein d’une structure sociétale voient le patrimoine  professionnel se confondre avec le patrimoine personnel.

Ainsi en cas de dettes professionnelles, les créanciers pourront également agir sur le patrimoine personnel du professionnel libéral.

Il existe deux méthodes très simples pour séparer les patrimoines et ainsi protéger son patrimoine privé des dettes futures contractées postérieurement à la déclaration d’insaisissabilité ou à l’adhésion au régime de l’EIRL.