L’Ordre national des masseurs-kinésithérapeutes rappelle que les patients des masseurs-kinésithérapeutes ont le droit de choisir leur praticien, d’être informés sur leur état ainsi que sur les soins qui leur sont prodigués, et que leur consentement éclairé doit être respecté.
Sur ce dernier point, l’Ordre précise notamment qu’une fois que le patient est correctement informé, il peut tout aussi bien consentir à une prise en charge ou à un geste que les refuser. Le kinésithérapeute doit alors respecter sa décision. Intervenir sur un patient sans avoir obtenu son consentement représente une faute pour le masseur-kinésithérapeute, rappelle l’Ordre
Communication du 24.10.2019

Pour en savoir plus : www.ordremk.fr/actualites/patients/choix-du-kinesitherapeute-information-et-consentement/

 

KINE.jpg
Share